Corps de ferme et champs attenants

Animée par un projet de territoire qui prévoit notamment de « transformer le moindre recoin en espaces verts comestibles », la Communauté d’agglomération a souhaité se doter d’un programme de végétalisation de ses espaces urbains. En plus de la fonction alimentaire, plusieurs objectifs convergent à travers cette étude : la lutte contre les îlots de chaleur dans les principales villes du territoire, le renforcement des trames verte et bleue, la valorisation des délaissés…

D’une commune à l’autre, les espaces urbains et agricoles se mêlent déjà selon des configurations variées : villages-rues alternant parcelles cultivées et tissu pavillonnaire, extensions urbaines le long des routes, corps de ferme rattrapés par la ville. Sans nécessairement être identifiées comme telles, des formes d’agriculture urbaine ou péri-urbaine parsèment le territoire, depuis les jardins familiaux jusqu’aux circuits de vente directe, en passant par les « Incroyables Comestibles » ou l’éco-pâturage. Autant d’amorces sur lesquelles accrocher une démarche plus large et systématique de végétalisation.

À partir d’un état des lieux de l’existant, l’étude propose de mettre en regard une typologie de sites susceptible d’accueillir des projets de végétalisation, l’aspect que peuvent prendre ces projets et les exigences techniques associées. Suivent la formulation de grandes orientations stratégiques, pour accompagner les élus du territoire dans la définition de leurs objectifs prioritaires, puis un plan d’actions comprenant quelques projets-phares (réaménagement d’une place, végétalisation d’une cour d’école, guide de mise en place du « Permis de végétaliser »…), destinés à entamer la mise en œuvre du programme.

Cette étude s’est accompagnée d’une démarche de concertation, menée en ligne en raison des contraintes sanitaires. Un atelier de co-construction de l’état des lieux et des enjeux stratégiques, regroupant associations de citoyens, élus, agents des communes et de la communauté d’agglomération, bailleurs sociaux… a permis d’ouvrir la discussion et de pointer les attentes exprimées sur le territoire. Une carte collaborative mise à disposition de tous a recueilli des idées de sites à aménager et de projets de végétalisation qui pourraient y voir le jour.

Maître d’ouvrage :
Communauté d’agglomération Seine-Eure (27)

Partenaire :
Terreauciel

Période :
2020-2021

Missions en cours :

  • Diagnostic du territoire et état des lieux de l’agriculture urbaine existante.
  • Élaboration d’une typologie de sites à potentiels et d’une typologie de solutions adaptées.
  • Formulation d’orientations stratégiques : objectifs prioritaires du programme de végétalisation.
  • Élaboration d’un plan d’action et notices techniques pour la mise en œuvre de quelques projets.